La dynamique maritime

Les bio-ressources marines

En complément de son action en faveur des activités économiques primaires liées à la mer, Cap Atlantique soutient la filière des ressources marines, en favorisant une stratégie de valorisation des énergies marines ainsi que des produits alimentaires ou cosmétiques issus de la mer.

Les énergies marines

La mer présentent de multiples sources d’énergies : 

  • hydrolienne (courants), 
  • marémotrice (marée), 
  • houlomotrice (vagues), 
  • éolienne en mer,
  • thermique, ...

Le site d'expérimentation des énergies marines renouvelables SEM-REV, au large du Croisic, aide les industriels à développer des nouvelles capacités de production d'énergie. Il met à disposition des données étudiées en open data.

Les projets

  • Champs éolien en mer ;
  • Site de maintenance des éoliennes offshore.

Les bio-ressources marines, une filière identitaire du territoire

L’océan recèle un véritable trésor de ressources dont le potentiel de développement est encore sous-estimé et un peu méconnu. Les bio-ressources marines connaissent déjà des débouchés dans les domaines de l’énergie, de l’environnement, de la santé ou de la cosmétique.

Quelques acteurs (publics ou privés) du territoire :

  • L’entreprise Alpha Biotech, à Assérac, qui développe des procédés de culture et utilisation des micros algues (spiruline) ;
  • Algosource à Guérande, expert dans les procédés de production, de transformation et de valorisation industrielle des micros algues ;
  • le lycée Olivier Guichard, à Guérande, proposant des formations diplômantes en aquaculture et en cultures marines ;
  • Algo Solis, à Saint-Nazaire, une plate-forme R&D innovante, conçue pour répondre aux défis de l'exploitation industrielle des micros algues ;
  • la SEM des ports de pêche de Loire-Atlantique, avec un potentiel de valorisation dans le domaine des co-produits de la pêche.

Les entreprises en bio-ressources marines du territoire

À Assérac, Alpha Biotech cultive la micro-algue de vie : la spiruline

Depuis 1997, Bertrand Lépine, gérant d’Alpha Biotech, et son frère Olivier travaillent sur les micro-algues (plancton).

Installée au Frostidié à Assérac, Alpha Biotech développe ses activités principalement autour d’une micro-algue appelée Spiruline,pour les filières cosmétiques (40 %) et nutraceutiques (60 %).

Plusieurs années de recherche ont permis à l’entreprise de mettre au point le seul extrait liquide de Spiruline – le Spirulysat – une exclusivité mondiale, un concentré du pigment bleu totalement naturel de la Spiruline, reconnu pour ses vertus anti-âge. Présenté en mai 2007 au salon VitaFood de Genève,Blue_i dernier né d’Alpha Biotech,part à la conquête du marché asiatique (Malaisie, Indonésie, Japon…).

Les vertus anti-âge et anti-stress de la spiruline liquide sont d’autant plus intéressantes que le procédé de culture des micro-algues d’Alpha Biotech exclut tout produit phytosanitaire (pesticide, herbicide…), gage de qualité et de respect de l’environnement surtout quand on sait qu’Alpha Biotech est implanté au coeur des marais salants du Mès à Assérac.

L’aquaculture : une filière d’avenir sur le territoire

Aujourd’hui, le lycée de Guérande - Olivier Guichard à Guérande, en particulier grâce à un programme de formations initiales et continues, structure un projet collaboratif avec de grands laboratoires de recherche, le monde Universitaire et de l’Entreprise. Cette démarche est accompagnée par Atlanpole. Objectif : créer une Plate-forme Régionale d’Innovation afin de dynamiser localement la filière des micro-algues.