Sarunas Zableckis, Chef de projet à la CINEA, Agence exécutive européenne pour le climat, l’infrastructure et l’environnement, missionnée par la Commission Européenne, et Nicolas Criaud, Président de Cap Atlantique, Maire de Guérande
De gauche à droite : Sarunas Zableckis, Chef de projet à la CINEA, Agence exécutive européenne pour le climat, l’infrastructure et l’environnement, missionnée par la Commission Européenne, et Nicolas Criaud, Président de Cap Atlantique, Maire de Guérande

Environnement, Institution

Point d’étape du programme européen Life Sallina

Le 30 mai dernier, Nicolas Criaud, Président de Cap Atlantique, Sarunas Zableckis, Chef de projet à la CINEA, Agence exécutive européenne pour le climat, l’infrastructure et l’environnement, missionnée par la Commission Européenne, ont fait un premier bilan sur l’avancée du programme européen Life Sallina à moins d'un an de la fin des travaux.

Publié le

Le programme européen Life Sallina, entre 2018 et 2023, a pour objectifs, aux côtés des acteurs locaux, d’intensifier la restauration et la préservation de la biodiversité des marais salants et salés des Pays de la Loire. Il a été lancé en décembre 2018, après 2 ans de travail en concertation avec les acteurs du marais et l’accord de la Commission Européenne (candidature au programme européen Life).

Concrètement, il est mis en oeuvre sur 3 territoires : les marais salants de Guérande et du Mès, de l’île de Noirmoutier et le Marais breton.

Les actions mises en œuvre 

A ce jour, des travaux ont été menés sur :

  • travaux de restauration en faveur de la biodiversité (restauration du fonctionnement hydraulique, lutte contre le Baccharis, création d’îlots de nidification) : 160 ha de marais salants non exploités restaurés sur les 3 territoires du Life Sallina, à savoir les marais salants de Guérande et du Mès, les marais salés de l’île de Noirmoutier et le Marais breton, dont 144 ha dans les marais salants de Guérande et du Mès ;
  • travaux de lutte contre le Baccharis sur 135 ha de marais salants sur les 3 territoires du Life Sallina, dont 55 ha dans les marais de Guérande et du Mès.

Les travaux réalisés : curage de vasière, pose d’ouvrages hydrauliques, débroussaillage de fourrés, bucheronnage d’arbres, arrachage de Baccharis, création d’îlots de nidification, entretien de talus en argile, fauche de roselières.

Les travaux en quelques chiffres : 

  • 70 ouvrages hydrauliques posés, 
  • 16 km de curage périphérique de vasières (rayage), 
  • 1,5 km de bondres entretenues (canaux apportant l’eau de mer dans les marais salants),
  • 60 îlots de nidification créés,
  • 10 entreprises sont intervenues pour faire les travaux. 

Le programme de travaux de l’automne/hiver 2022 cible environ 100 ha de marais salants en friche pour des travaux de restauration écologique. 

Une action phare : le lancement d’une expérimentation sur la Tolypelle saline, une espèce protégée rarissime présente dans seulement 15 communes dans le monde et dans une vingtaine de bassins sur le territoire. Les expérimentations ont pour objectif de définir les modalités de transfert et de gestion hydraulique permettant le développement de l’espèce, notamment pour accompagner les paludiers lors de reprises d’exploitations salicoles. Les expérimentations ont été lancées en octobre 2021 avec le test des modalités de transfert (déplacement de sédiments et d’algues). Le suivi des bassins expérimentaux est très encourageant puisque la Tolypelle est apparue dans les 12 bassins ensemencés !

Et après 2023 ? Les travaux s’achèvent en février 2023.
La dernière année du Life va permettre de discuter avec les bénéficiaires du projet pour voir comment les actions mises en œuvre vont pouvoir se poursuivre, et également étudier les pistes pour peut-être lancer de nouvelles actions.

Le site de la visite : Congor Nord

Le site de Congor Nord visité aujourd’hui, a fait l’objet de travaux de restauration à l’automne/hiver 2021 par Cap Atlantique :

  • fauche de roselières,
  • lutte contre le Baccharis,
  • débroussaillage sélectif des fourrés de ligneux
  • changement d’ouvrages hydrauliques.

Des travaux complémentaires devraient être mis en œuvre sur 2 nouvelles unités hydrauliques, en partenariat avec le Conseil Départemental de Loire-Atlantique, l’un des propriétaires des parcelles. Ces nouveaux travaux ont fait l’objet d’une large concertation auprès des chasseurs qui utilisent le site et de la profession salicole, et devraient être lancés à l’automne 2022 si les conditions sont réunies (avis favorable du comité de gestion du Département pour les travaux et la gestion du site).

Plus d'informations sur le programme