Dépôts sauvages

Déchets

La tentation des dépôts sauvages : sanction en vue !

Depuis 2018 et plus récemment cet été, Cap Atlantique constate des dépôts sauvages issus des activités de professionnels sur l'aire d'accueil des gens du voyage au lieu-dit Le Truchat à La Baule-Escoublac.

Publié le

Même si depuis 2 ans maintenant des campagnes de sensibilisation via des affiches, les véhicules de collecte des ordures ménagères ou les guides déchets rappellent le caractère interdit de tels dépôts sauvages et leur risque pénal, ils demeurent une pratique encore trop récurrente et dommageable pour Cap Atlantique et l’ensemble des acteurs concernés. 

Ces dépôts illégaux constituent aussi de surcroît une difficulté dans la gestion des aires d'accueil des gens du voyage. A tort, ces derniers se sentent accusés de tels agissements, qu’une infime minorité de professionnels du bâtiment peu scrupuleux voudraient leur faire attribuer. 

Cap Atlantique tient à préciser qu’à plusieurs reprises ces dépôts par des professionnels ont été constatés en flagrants délits, par le gestionnaire de l’aire d’accueil.

Cap Atlantique a donc déposé plainte le 21 septembre 2020 pour dépôt illégal et rappelle que les dépôts sauvages au pied des points d'apport volontaire ou au droit des propriétés gérées par Cap Atlantique sont passibles d'une amende jusqu’à 1 500€ selon les articles R632-1 et R635-8 du Code Pénal. 

Aujourd'hui une réflexion à l'échelle du territoire pour la gestion de ces dépôts est en cours afin de se donner les moyens d’agir auprès de ceux qui commettent de telles infractions en faisant porter à d’autres la responsabilité de leurs actes. 

L’Agglomération rappelle qu’à l'instar d’une très large majorité de professionnels et de particuliers, les services publics pour le dépôt de leurs encombrants et autres gravats dans les lieux dédiés, à savoir les 9 déchetteries intercommunales du territoire, sont largement utilisées. En parallèle des déchetteries, Cap Atlantique précise que les professionnels font aussi appel aux services de prestataires privés pour la collecte de leurs déchets.

Cap atlantique conclut en faisant appel au sens civique et des responsabilités de chacun pour mettre fin aux pratiques de dépôts sauvages, non seulement néfastes pour l’environnement, mais à fortiori à l’entrée d’une aire d’accueil fréquentée par de nombreuses familles.