Chenilles processionnaires, une lutte collective

Lutte collective initiée par la ville de La Baule sur la commune. La ville de La Baule-Escoublac a conclu un partenariat avec POLLENIZ 44, et dans ce cadre, finance les dépenses engagées par les particuliers, à hauteur de 25%.

Publié le

Cocons en formation

Chaque année, c’est à cette période que les jeunes cocons en formation abritant des chenilles processionnaires commencent à apparaître dans les pins.

C’est le moment d’agir

Les chenilles processionnaires du pin (thaumetopoea pityocampa) sont de retour !

Pour conserver la belle allure et la bonne santé de vos arbres et limiter les réactions urticantes de ces chenilles, sachez qu’il existe des solutions :

Lutte collective initiée par la ville de La Baule sur la commune

La ville de La Baule-Escoublac a conclu un partenariat avec POLLENIZ 44, et dans ce cadre, finance les dépenses engagées par les particuliers, à hauteur de 25%.

Parmi les moyens mis en place :

  1. La lutte microbiologique par pulvérisation des arbres au Bacille de Thuringe, inscrivez-vous avant le 15 octobre 2019 en mairie.
  2. Le piégeage des chenilles à la descente des arbres par éco pièges et la lutte biologique par prédation grâce à la pose des nichoirs à mésanges. Inscrivez-vous avant le 1er décembre 2019 en mairie.

La mise en place de la lutte collective permet de limiter une trop grande prolifération et réduire les nuisances pour les activités humaines.

Un agent de la direction des espaces verts en charge de l’organisation de la lutte collective est à votre disposition sur demande en mairie pour tous conseils.