Favoris & partage

Découvrir le château

La barbacane

  Une barbacane est un ouvrage défensif avancé, placé en avant de portes ou d’organes de passage tels que les ponts. La vulnérabilité des accès des châteaux, mais aussi des entrées des enceintes urbaines médiévales, a conduit, entre l’an Mil et le 16e siècle, au renforcement des fortifications par des barbacanes, véritable filtres d’accès aux fortifications. La majorité de ces ouvrages adopte un plan semi-circulaire, mais parfois un profil rectangulaire ou polygonal. Les accès sont stratégiquement désaxés par rapport au site que la barbacane protège.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Plan et parties du château

Cliquez dans le plan pour plus de détail.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Le dossier pédagogique et les objectifs pédagogiques par niveau

Le dossier pédagogique Toutes les informations concernant les différentes visites et les ateliers pédagogiques se retrouvent dans notre dossier pédagogique. Consulter le dossier pédagogique 2018-2019 Télécharger le dossier pédagogique 2018-2019 Nous pouvons également vous l’envoyer par voie postale sur demande.   Les objectifs pédagogiques par niveau Les objectifs pédagogiques pour chaque cycle (maternelle, cycle 2, cycle 3 et collège) sont également disponibles (mis à jour programme 2016).

Le château à travers les siècles

Au fil du temps, les fortifications du château s’adaptèrent aux nouveautés de l’armement, comme l’apparition de l’artillerie. Les ajouts successifs s’organisèrent de manière concentrique autour du premier château du 13e siècle, lui-même sujet à réaménagement. Dans des périodes de paix, c’est le côté domestique qui a été perfectionné pour augmenter le confort du site. Ranrouët fut donc à la fois une forteresse et une résidence seigneuriale confortable.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Découvrir le château

Les ponts et la façade du châtelet

Le châtelet d'entrée du château est précédé par la barbacane qui en assure la défense. L’accès de la barbacane à cette entrée est un pont fixe ou dormant, et, devant la porte par un pont-levis. Ces éléments ont disparu mais ont laissé des traces.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les douves et le boulevard

Les douves sont de larges et profonds fossés remplis d’eau qui ceinturent une structure et créent un obstacle. Les douves du château de Ranrouët ont été creusées dans la seconde moitié du 14e siècle dans l’effort de refortification qu’apporta Guy de Rochefort au château. Avec la terre des douves, il enserra le château d’un bourrelet défensif que l’on appelle boulevard. Celui-ci était certainement hérissé de pieux. Aujourd'hui, le boulevard est une promenade qui permet de circuler autour du château de Ranrouët.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les courtines

Les murs reliant deux tours se nomment courtines. Leur épaisseur a varié en fonction des époques, notamment pour mieux résister à l’artillerie.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les bastions

Les "bastions" ou enceintes bastionnées sont des éléments de fortifications qui enserrent un ouvrage. Ils sont généralement constitués d’un talus de terre adossé à un mur de pierre, l’escarpe. Le talus constitue une plate-forme, la banquette, où sont placées les pièces d’artillerie. Le système sera repris par Vauban à l’échelle des villes quatre-vingt ans plus tard. Le château de Ranrouët est entouré d’un réseau de douze pointes rayonnantes. Sur chacune des pointes, on pouvait disposer un canon qui permettait de faire des tirs croisés.
Syndiquer le contenu