Favoris & partage

Le corps de logis

En architecture, un corps de logis est un bâtiment principal ou central.

Elément majeur du château de Ranrouët, il a malheureusement en grande partie disparu.

Ce corps de logis a été construit par Jean IV de Rieux au début du 16e siècle, peut-être suite à une donation de cent mille écus par Anne de Bretagne. On dit que c'est l’œuvre majeure  menée par ce personnage dans le château de Ranrouët.

Le corps de logis ressemblait à celui du château de Josselin, édifié par le grand rival de Jean IV, Jean II de Rohan à la même période. Il mêle un style entre la fin du gothique flamboyant et le début de la Renaissance. Jean IV avait fait les guerres d’Italie avec le roi de France Charles VIII. L'hypothèse est qu'il aurait transposé ce qui se faisait en architecture en important des modèles dans son château.

Le corps de logis était luxueux, il témoigne d’une volonté de confort que Jean IV voulait donner au château de Ranrouët. On voit ici que c’est le côté domestique qu’il privilégie même si le site garde les fonctions défensives tout autour.

Le corps de logis avait une forme de L, allant de la tour est à la tour sud-ouest jusqu’à la courtine sud.

Dans la partie du bâtiment adossée à la courtine ouest, le premier niveau tient lieu de grande cuisine. Le sol d’origine, pavé avec une rigole permettait l’évacuation des eaux usées en rejoignant l'égout qui traverse la tour est. Cette cuisine possède une vaste cheminée qui permettait de cuire de grosses pièces de viande.

Le second niveau est ce que l’on appelle la pièce d’apparat. Pièce à tout faire, elle permettait de recevoir, dresser des banquets, rendre la justice... Elle possède aussi une très belle cheminée et des fenêtres à coussiège, fenêtres avec des bancs de pierre, dont l’une subsiste.

Pour desservir ces pièces, Jean IV a fait construire un escalier monumental à palier, ou escalier à l’italienne, qui rompt avec les escaliers à vis médiévaux. Pour ce faire, il a détruit la tour du 13e siècle qui était le pendant de la tour est et a reconstruit une tour derrière.

Seul demeurent aujourd'hui les vestiges de la cage d’escalier et la première marche.

Le château de Ranrouët a livré des carreaux de céramique issus de l’atelier de Masséot Abasquene, céramiste de Rouen réputé au 16e siècle. D'aucuns supposent qu'ils pouvaient décorer ce corps de logis (voir partie sur la restauration et l’archéologie).

Tous ces éléments attestent d’une construction très moderne pour son époque et luxueuse.

Crédits photos : château de Ranrouët

Moyenne : 5 (1 vote)

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !