Favoris & partage

Foire aux Questions

Conteneurs d’apport volontaire

  • Que peut-on déposer dans les conteneurs d’apport volontaire ?

Il existe des conteneurs d’apport volontaire pour les journaux, magazines, d’autres pour le verre, d’autres pour les emballages légers et le dernier type existant est pour les ordures ménagères.

  • Existe-t-il les quatre types de conteneurs d’apport volontaire dans les 15 communes du territoire ?

Les quatre types sont présents dans les communes du territoire de Cap Atlantique, mise à part à Guérande, où il n’en existe pas pour déposer les ordures ménagères. Vous pouvez retrouver les points d’apport volontaires dans chaque commune dans la rubrique « Vivre à Cap

Tri sélectif

  • Où se procurer les sacs jaunes et bleus ?

Vous pouvez vous en procurer aux accueils des sites de Cap Atlantique à La Baule, Guérande et Herbignac, dans les 9 déchetteries intercommunales et aux accueils des 15 mairies des communes du territoire.

  • Faut-il laver les emballages avant de les mettre dans le sac jaune ?

Il est inutile de les nettoyer. Il faut juste bien les vider.

  • Doit-on retirer les bouchons des flacons et bouteilles en plastique ?

Non, puisqu’ils sont recyclables.

  • Et pour les bouteilles et bocaux en verre ?

Vous devez en retirer les bouchons et couvercles avant de les mettre dans les conteneurs.

  • Peut-on mettre les papiers ou cartons souillés dans le sac bleu ?

Il est interdit d’y mettre les papiers gras, films plastiques, couches culottes, les essuie-touts et papiers hygiéniques.

Déchetterie

  • Peut-on déposer les mêmes types de matériaux dans les déchetteries du territoire de Cap Atlantique ?

Les 9 déchetteries acceptent les mêmes matériaux, à part à la déchetterie au Pouliguen où il est accepté l’amiante et les plaques de fibro-ciments pour les particuliers et sur présentation d’un justificatif de domicile. Les DASRI peuvent être déposés seulement à la déchetterie de Piriac-sur-Mer.

  • Qu’est-il interdit de déposer en déchetterie ?

Il est interdit d’y déposer de l’amiante, à part au Pouliguen, les produits toxiques et huiles issus de l’activité professionnelle et les souches d’arbres.

Déchets d’équipements électrique et électronique

  • Pourquoi trier les déchets d’équipements électrique et électronique ?

Trier les D3E permet de diminuer à la fois la pollution liée à l’enfouissement et à l’incinération des déchets et la consommation de matières premières et de valoriser les réseaux de réinsertion professionnelle et favoriser la création d’emplois.

  • Que peut-on faire de ces déchets ?

Lorsque vous achetez un nouvel appareil électrique ou électronique, votre distributeur a obligation de reprendre l’ancien. Vous pouvez également les déposer en déchetterie. L'ensemble des 9 déchetteries du Territoire récupère les D3E. 

Compostage

  • Pourquoi composter ?

C’est un geste écologique permettant de réduire la production d’ordures ménagères à traiter.

  • Où peut-on disposer d’un composteur ?

Cap Atlantique met gratuitement à disposition des composteurs de 320 ou 620 litres pour l’habitat individuel, disponibles auprès du Service déchets, dont les bureaux sont à Herbignac.

  • Que peut-on composter ?

Vous pouvez composter les déchets de jardin (tontes de gazon, les tailles de haies…), de cuisine (fruits et légumes, marc de café et filtre…) et les déchets ménagers non alimentaires (fleurs fanées, sciure et copeaux de bois, essuie-tout…).

Boire l’eau du robinet

  • L’eau est–elle de qualité sur le territoire de Cap Atlantique ?

Elle est conforme aux normes de sécurité sanitaire très strictes : plus de 500 analyses sont effectuées annuellement par la DDASS et les délégataires, portant sur une soixantaine de paramètres différents. L’ensemble des résultats est conforme à la norme de potabilité.

  • Est-il plus économique de boire de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille ?

En moyenne, 1,5 litres d’eau du robinet sont 50 à 100 fois moins chers qu’une bouteille de 1,5 litres.

  • Y’a-t-il des astuces pour bien boire l’eau ?

Quelques astuces pour bien boire l’eau :
- laissez l’eau s’aérer quelques minutes dans votre verre ou votre carafe
- au réfrigérateur, protéger l’eau en carafe par un bouchon ou un film plastique
- nettoyez régulièrement votre carafe
- n’utilisez jamais le robinet d’eau chaude pour préparer vos boissons ou faire la cuisine ; Faites chauffer l’eau froide
- changez régulièrement vos glaçons

  • Et pour économiser l’eau ?

Quelques astuces :
- préférez la douche au bain, vous ferez une économie de 60 à 80 litres d’eau
- pour vous laver les dents, utilisez un verre au lieu de laisser couler l’eau, vous épargnerez près de 15 litres en 3 minutes
- attention aux fuites de chasse d’eau, robinets… première source de gaspillage. Elles coûtent cher, entre 90 et 500 € par an.
- pensez à équiper votre maison de robinets thermostatiques, de réducteurs de débit et mousseurs-économiseurs, de chasse d’eau à deux volumes
- n’hésitez pas à récupérer l’eau de pluie pour arroser le jardin

Jardinage sans pesticides

  • En quoi les pesticides sont dangereux ?

Un gramme de substance active pollue 10 000 m3  soit la consommation de quatre personnes pendant 30 ans. Enfin, les traitements du sol tuent les lombrics, ces laboureurs infatigables, qui évitent que la terre se tasse notamment en hiver quand elle est nue et qu’elle s’asphyxie, ce qui favorise les mauvaises herbes.

  • Quels sont les avantages de ne pas utiliser de pesticides ?

Cela permet de protéger l’environnement en :
- favorisant et protégeant la biodiversité en général,
- préservant la qualité des eaux de notre territoire
- protégeant les sols

Cela permet des faire des économies en évitant des dépenses sur le budget du ménage.

Cela permet de protéger le patrimoine :
- en réappropriant le savoir-faire des anciens
- préservant le patrimoine emprunté à nos enfants
- redécouvrant les espèces locales et patrimoniales

Cela permet de protéger sa santé.

  • Comment peut-on faire pour jardiner sans pesticides ?

Pour jardiner sans pesticides, vous pouvez :
- désherber à la main ou à la binette
- effectuer du paillage
- créer des refuges pour les animaux auxiliaires et les nourrir
- bannir les produits chimiques et préférer l’action des plantes aromatiques ou compagnes
- cultiver des engrais verts, qui est une plante destinée à être cultivée sans être récoltée
- faire de la rotation des cultures, c’est-à-dire ne pas faire suivre des plantes de la même famille

Economies d’énergie

  • Quels sont les comportements à adopter pour faire des économies d’énergie ?

Les gestes à adopter pour économiser de l’énergie :
- privilégier les ampoules basse consommation ou fluo compactes qui utilisent 4 à 5 fois moins d’énergie et durent 6 à 10 fois plus longtemps qu’une lampe à incandescence
- faire régler la température du chauffe-eau entre 50 et 55°C, toute température supérieure surconsomme de l’énergie (et peut provoquer des brûlures)

Plus de conseils pour faire des économies d'énergie

Moyenne : 3.7 (3 votes)

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !