Favoris & partage

Les ponts et la façade du châtelet

Le châtelet d'entrée du château est précédé par la barbacane qui en assure la défense. L’accès de la barbacane à cette entrée est un pont fixe ou dormant, et, devant la porte par un pont-levis. Ces éléments ont disparu mais ont laissé des traces.

Dans les années 1970, l’accès entre la barbacane et la porte n'était qu'un chemin de terre. En creusant ce chemin lors des travaux des Amis de Ranrouët, ils ont trouvé les traces des piles du pont, les ont restituées et en ont reconstruit le tablier. Le pont de bois a été reconstruit ultérieurement, en partie pleine là où était le pont dormant et en partie évidée là où était le pont levis.

La façade garde la trace du pont-levis. Le trou vertical signale l’emplacement de la flèche, poutre de bois servant à monter et descendre le pont. La porte du château était très petite, afin de mieux contrôler l’entrée et d’empêcher un passage en force de l’ennemi. Il n’y a donc ni chevaux, ni chariots qui pénètraient dans la cour. La porte était uniquement piétonnière. Du coup, le pont levis étant petit lui aussi, une seule flèche suffisait pour le lever. À son extrémité, deux chaînes retenues par un anneau de fer agrippaient de part et d'autre le tablier et l'actionnaient. Relevé, l'étroit tablier du pont s'encastrait parfaitement dans la feuillure en forme de langue visible au dessus de la porte.

La porte est surmontée d’un arc de décharge qui soutient le poids des pierres du châtelet.

Cette porte monumentale était complétée d’une herse, grille de métal qui s'abaissait rapidement en cas d’imprévu.

Les deux tours du châtelet sont dissymétriques. La tour de droite, la tour ouest, fait partie de l’enceinte du 13e siècle, objet de nombreuses modifications (ajout de fenêtres, modification des archères en bouche à feu). Celle de gauche, la tour nord ouest, dite tour de l’Horloge, a été relevée au 17e siècle et achevée en 1639. Cette reconstruction a modifié l’aspect du châtelet, cette seconde tour étant plus imposante que la précédente. Le raccord se lit parfaitement sur la façade. Quatre siècles d’écart séparent ces deux tours.

Crédits photos : château de Ranrouët

Moyenne : 5 (1 vote)

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !