Favoris & partage

Herbignac

Le corps de logis

En architecture, un corps de logis est un bâtiment principal ou central. Elément majeur du château de Ranrouët, il a malheureusement en grande partie disparu. Ce corps de logis a été construit par Jean IV de Rieux au début du 16e siècle, peut-être suite à une donation de cent mille écus par Anne de Bretagne. On dit que c'est l’œuvre majeure  menée par ce personnage dans le château de Ranrouët.
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour sud est

Lors de la construction de l’escalier monumental du corps de logis au début du 16e siècle, Jean IV de Rieux a détruit à son emplacement une tour du 13e siècle.  La tour sud-est a été construite vraissemblablement au début du 17e siècle lors de la campagne de travaux de Jean IX de Rieux ou de son fils Jean-Emmanuel (avec la tour nord-ouest et la partie supérieure de la tour nord). La tour offre un réseau de plusieurs canonnières. On y trouve également plusieurs latrines étagées. Cette tour a dû subir des remaniements ultérieurs (fenêtres...).
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour sud

L’enveloppe de la tour sud date certainement de l’enceinte du 13e siècle, en attesterait une petite fenêtre sur la courtine dans l’escalier qui la desservait et dont se voit encore l’empreinte. Par la suite, la tour a été recalibrée et on a modifié l'intérieur pour en faire un espace carré. On l'a également percée de canonnières, puis de larges fenêtres. Ces modifications résultent de diverses étapes de reconstructions. Crédits photos : château de Ranrouët
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour ouest et le petit logis

La tour ouest fait partie du châtelet d’entrée. Avec la tour est, elle compte au nombre des rares vestiges du château du 13e siècle, en témoigne son escalier rampant (escalier construit dans l’épaisseur du mur) typique de la période. Cet escalier tourne vers la droite, ce qui constituait, avec son étroitesse, un moyen de défense : l’ennemi, généralement droitier, était gêné par l’arrondi de l’escalier pour se servir de son arme. Ce procédé se retrouve dans beaucoup d’escaliers médiévaux.
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour nord-ouest

Cette tour a été reconstruite au 17e siècle et achevée en 1639 à en croire une inscription disparue qui se lisait sur un linteau. Elle fait partie du programme de reconstruction du château mené au début du 17e siècle par Jean IX de Rieux après la phase de démantèlement. Au décès de celui-ci en 1630, les travaux ont dû être poursuivis par son fils Jean-Emmanuel de Rieux. La tour est constituée de quatre niveaux parfaitement lisibles grâce aux fenêtres et aux traces de poutres des planchers.
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour nord

Cette tour est assurément l’une des plus remarquables du château puisqu'elle est la seule qui conserve un étage matérialisé par une remarquable voûte de pierre. La tour présente deux parties construites à des périodes distinctes. La partie basse a été édifiée au début du 16e siècle, lors de la grande phase de reconstruction du château par Jean IV de Rieux. Le premier niveau présente une casemate où sont disposées sur un plan polygonal cinq grosses canonnières.  Il s'agit d'une chambre d’artillerie.
Dans la rubrique : Découvrir le château

La tour est

La tour Est est l’une des plus anciennes du château. Elle date de l’enceinte du 13e siècle. Son diamètre assez petit et ses murs très épais donnent une idée de l’aspect qu’avait le château de Ranrouët sous sa forme originelle. Elle possède deux archères. Une troisième a été modifiée en canonnière. Ces archères hautes et étroites sont de type philippien, c'est-à-dire sur le modèle de celles des châteaux de Philippe Auguste, et montrent une influence du pouvoir royal français.
Dans la rubrique : Découvrir le château
Syndiquer le contenu