Favoris & partage

Herbignac

Tarifs de visite du château

Visite libre – parcours d’interprétation / Tour without a guide : Circuit avec panneaux, traduction en anglais et en allemand. Circuit with information panels translated into English and German. Individuels / Single admissions  : 4 € Réduit** / Reduces Rates** : 3 € Enfant de moins de 7 ans en famille/ Child under 7 year olds : gratuit / free Groupes adultes / Adults Group (15 personnes mini.) : 3 € Groupes enfants / Children Group (15 personnes mini.) : 2 € Visite guidée / Guided tour : Individuels / Single admissions  : 5 €  
Dans la rubrique : Infos pratiques

Les différentes visites proposées

Visite libre - le parcours d’interprétation   Vous pouvez visiter le château de manière autonome. Des panneaux explicatifs sont placés à divers endroits et donnent des informations sur l’histoire du château et son architecture. Un livret de visite « le mémo du château » est remis à chaque visiteur pour qu’il bénéficie d’informations complémentaires. Ce mémo existe en français et en anglais. Nous prêtons également des versions en allemand et en néerlandais. Un livret-jeu est disponible pour les enfants.
Dans la rubrique : Infos pratiques

Qualité des eaux destinées à la consommation humaine

Télécharger les analyses des Agences Régionales de Santé (ARS) Bretagne et Pays de la Loire pour la qualité des eaux destinées à la consommation humaine sur le site Internet du Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes.  
Dans la rubrique : Eau potable, Pratique

Contacts

Château de Ranrouët Rue de Ranrouët 44410 Herbignac Tél : 02.40.88.96.17 Mail : chateau.ranrouet@cap-atlantique.fr Consultez notre page facebook
Dans la rubrique : Infos pratiques

Plans d’accès

Le Château de Ranrouët est situé à Herbignac en Loire-Atlantique. Il se trouve à 78 km de Nantes, 57 km de Vannes, 35 km de Saint-Nazaire, 26 km de La Baule et 16 km de Guérande. Château de Ranrouët Rue de Ranrouët 44410 HERBIGNAC Coordonnées GPS : 47°26'40.87''N - 2°17'56.16''O   Le château dispose d'un parking. Vous trouverez sur place une aire de pique-nique et un sentier de randonnée de 8 km au départ du parking du château.
Dans la rubrique : Infos pratiques

Les ponts et la façade du châtelet

Le châtelet d'entrée du château est précédé par la barbacane qui en assure la défense. L’accès de la barbacane à cette entrée est un pont fixe ou dormant, et, devant la porte par un pont-levis. Ces éléments ont disparu mais ont laissé des traces.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les douves et le boulevard

Les douves sont de larges et profonds fossés remplis d’eau qui ceinturent une structure et créent un obstacle. Les douves du château de Ranrouët ont été creusées dans la seconde moitié du 14e siècle dans l’effort de refortification qu’apporta Guy de Rochefort au château. Avec la terre des douves, il enserra le château d’un bourrelet défensif que l’on appelle boulevard. Celui-ci était certainement hérissé de pieux. Aujourd'hui, le boulevard est une promenade qui permet de circuler autour du château de Ranrouët.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les courtines

Les murs reliant deux tours se nomment courtines. Leur épaisseur a varié en fonction des époques, notamment pour mieux résister à l’artillerie.
Dans la rubrique : Découvrir le château

Les besants

  Les besants sont les boules de pierres visibles sur trois tours du château (tour nord, tour est et tour sud-est). Ils figurent le blason de la famille de Rieux (le triangle) et ceux d’une de leur femme de la branche des Châteauneuf (les cinq). Dans le vocabulaire de l’héraldique, des cercles d'or ou d'argent (jaune ou gris) sur un blason sont appelés des besants. Il s'agit à l’origine de pièces de monnaie byzantine. Leur présence sur un blason signifiait une participation aux croisades.

Les bastions

Les "bastions" ou enceintes bastionnées sont des éléments de fortifications qui enserrent un ouvrage. Ils sont généralement constitués d’un talus de terre adossé à un mur de pierre, l’escarpe. Le talus constitue une plate-forme, la banquette, où sont placées les pièces d’artillerie. Le système sera repris par Vauban à l’échelle des villes quatre-vingt ans plus tard. Le château de Ranrouët est entouré d’un réseau de douze pointes rayonnantes. Sur chacune des pointes, on pouvait disposer un canon qui permettait de faire des tirs croisés.
Syndiquer le contenu