Favoris & partage

Inventer le nautisme de demain dans le Bassin nautique Loire Océan

Nantes Métropole, La CARENE Saint-Nazaire Agglomération et Cap Atlantique lancent avec les acteurs économiques, académiques et institutionnels du territoire une stratégie commune pour développer la filière nautique à l’échelle de l’estuaire. 
 
Johanna Rolland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole, David Samzun, Maire de Saint-Nazaire et Président de La Carène, et Yves Métaireau, Maire de La Baule-Escoublac et Président de la Communauté d’agglomération Cap Atlantique, ont présenté cette stratégie collective, portée par les trois collectivités et construite avec les acteurs du nautisme, en cohérence avec le Département et la Région. Elle vise à développer la filière nautique du Bassin nautique Loire Océan, dans toute sa diversité, autour des nouveaux usages, technologies et process du nautisme de demain et à lui donner une plus grande visibilité à l’échelle internationale. 
 
« Lors du Grand Débat sur la Loire, les enjeux du nautisme sont très vite apparus en termes de pratique et de potentiel économique. Pour Nantes, Saint-Nazaire ou La Baule, le nautisme, fait partie de notre ADN. Nous avons fait le choix de privilégier une entrée innovation et usages, une démarche atypique mais délibérée, fondée sur le potentiel de nos territoires et le tournant que prend la filière aujourd’hui. De la conception de bateaux Figaro 3 au pont de Cheviré à la déconstruction/revalorisation en passant par le numérique, ou encore les services rendus aux plaisanciers et sur les bateaux, ce dont nous parlons aujourd’hui, c’est de l’avenir du nautisme sur notre territoire » a déclaré Johanna Rolland. 
 
« Notre Bassin nautique Loire Océan est une richesse à révéler, idéalement situé entre les bassins du Morbihan et de La Rochelle. Entre océan et estuaire, le potentiel de développement est important. Cela suppose un effort de valorisation de nos spots, une démocratisation de l’accès aux sports nautiques et une mise en synergie de la filière, notamment sur les nouveaux usages et le numérique. Les villes de Saint-Nazaire (création d’un port urbain) et de Pornichet (modernisation et développement des ports existants) souhaitent inscrire leurs ports de plaisance dans cette perspective de ports du futur, plus ouverts sur la ville et accueillant des usages diversifiés. Ce nouveau regard sur la mer, entraînant un nouveau regard sur notre façade maritime » a ajouté David Samzun. 
 
« La mer et ses atouts (en particulier le sel) ont forgé l’identité du territoire. Le nautisme est déjà au coeur de l’économie locale, il est une composante essentielle du bien-être, un pilier de l’attractivité touristique de notre Presqu’île. Les nouveaux usagers de la mer de demain rechercheront cette ambiance maritime sous toutes ses formes (bien-être, tradition ou aventures) mais aussi au travers de nouvelles pratiques, innovantes, quotidiennes, ressourçantes, compatibles avec le mode « vivre et travailler » ; les enjeux de demain de notre bassin sont là : valoriser l’identité maritime de notre quotidien, accueillir des métiers, former des professionnels, développer des usages pour attirer actifs, sportifs, locaux ou visiteurs… à la recherche d’un territoire qui conjugue qualité de vie et environnement entrepreneurial ! » a déclaré Yves Métaireau. 
 
 
La stratégie nautisme Loire Océan repose sur 4 piliers qui seront des marqueurs forts et spécifiques pour le territoire et la filière économique à l’échelle nationale et internationale : 
 
1/ Créer un écosystème d’innovation en matière de nautisme d’envergure internationale 
La montée en puissance de cet écosystème s’articulera autour de : 
  • la valorisation et la densification de l’offre de formation pour le secteur nautique afin de renforcer la visibilité de tous les cursus du territoire, du CAP au doctorat, au niveau européen,
  • un travail va être mené en collaboration avec la Région des Pays de la Loire et les structures d’accompagnement pour renforcer l’émergence et le développement des starts-up et entreprises du secteur,
  • un fort soutien donné à l’expérimentation pour développer les technologies, produits, process et services innovants dans une démarche qui s’apparente au Citylab de la métropole nantaise, à décliner autour des 3 bassins de navigation Loire Océan et de leurs infrastructures. La question de la valorisation des données publiques sera également explorée dans ce cadre.
  • la réflexion autour de l’open innovation et du croisement des filières doit être lancée, notamment autour d’un événement phare portant sur l’innovation dans les usages du nautisme.

2/ Renforcer le volet production de la filière nautique en accompagnant l’implantation et le développement des PME et grands groupes 

La montée en puissance de la filière ne pourra s’opérer sans le renforcement du volet production/construction/maintenance nautique, le soutien au développement des entreprises existantes, et l’aide à l’implantation de nouvelles. Les 3 collectivités vont s’appuyer sur une stratégie foncière partagée afin de pouvoir répondre aux besoins des entreprises et favoriser la création d’emplois. 

 
 
3/ S’appuyer sur les projets structurants des 3 territoires de Nantes Métropole, de La CARENE et de Cap Atlantique 
Le projet de l’usine électrique sur le Bas Chantenay à Nantes, futur lieu vitrine de la filière nautique dans la métropole nantaise, ou les projets de ports du futur à Saint-Nazaire et à Pornichet, permettront de faire gagner en visibilité la filière mais seront également pensés comme de véritables supports d’expérimentation de la filière nautique de demain. 
 
4/ Renforcer l’accès aux pratiques pour tous et valoriser la nouvelle identité nautique du Bassin nautique Loire Océan 
Développer la filière c’est aussi rendre les différents plans d’eau plus accessibles à tous les profils, diversifier les supports de navigation et le faire savoir. L’idée est de faire connaître au plus grand nombre, des plans d’eau insuffisamment connus et reconnus. Cela passe par des événements d’envergure comme le territoire en a le secret (The Bridge, Débords de Loire, La mer XXL...), des événements loisir et sportifs organisés par les clubs locaux en développant également des compétitions de renommée nationale et européenne autant que des événements culturels exemplaires. Une vraie stratégie d’attractivité va être posée valorisant l’alliance unique d’un littoral actif et identifié par les pratiquants avec le dynamisme d’une grande métropole. La mise en oeuvre d'un stand commun aux 3 collectivités, sous l'égide de la Région, lors du dernier salon "Nautic" a marqué la première étape de cette stratégie concertée. 
 
 
Ce projet ne pourra aboutir sans une offre portuaire performante, une réflexion pourra donc être engagée pour aller dans le sens d’actions communes et d’une communication partagée. 
 
Nantes Métropole, La CARENE et Cap Atlantique vont mettre en place plusieurs groupes de travail pour décliner ce plan d’actions et installer un groupe de pilotage avec les acteurs de la filière (entreprises, académiques, clubs, ainsi que les principaux acteurs institutionnels (Région Pays de la Loire, Département de Loire-Atlantique et CCI notamment)) s’appuyant sur les spécificités de chacune des villes et des intercommunalités. Un point sur l’avancée de cette mise en oeuvre sera fait en novembre.
 
A propos de NINA
Créée en 2016, l’association regroupe plusieurs dizaines de startup et PME convaincues de l’importance de l’innovation et du numérique.
Ses missions ? Mettre en réseau les acteurs innovants du nautisme, favoriser la transition numérique de la filière nautique, animer et proposer des évènements et ateliers en lien avec le numérique, l’innovation et le nautisme, accompagner et conseiller les porteurs de projets innovants dans le secteur nautique. 
 
A propos du Pôle Mer Bretagne Atlantique-Atlanpôle
Animateur de l’innovation maritime en Bretagne et Pays de la Loire.
Avec un réseau de près de 350 acteurs regroupant des grands groupes, PME, centres de recherche et d’enseignement supérieur, le Pôle Mer Bretagne Atlantique contribue au développement du secteur maritime. Il aide à l’émergence de projets innovants dans le domaine de la mer : mise en réseau, des compétences, recherche de financement, accompagnement des PME dans leur investissement en R&D, et accès aux marchés de leurs nouveaux produits et services, développement à l’international.
314 projets labellisés depuis 2005 : - 890 millions d’euros de budget global - 270 millions d’euros de financement public.
Atlanpole : Technopole et BIC (Business and Innovation Center) du bassin économique et universitaire de Nantes, pilote, co-pilote et/ou partenaire de plusieurs Pôles de compétitivité, Atlanpole structure un écosystème d’innovation pluridisciplinaire autour de la métropole d’équilibre de la Région des Pays de la Loire et du Grand Ouest Atlantique. Incubateur régional labellisé par le Ministère de la recherche, membre de Nantes Tech, référent de deux réseaux thématiques French Tech, Atlanpole favorise l’émergence, la création, l’accélération et le développement d’entreprises innovantes, starts-up, PME, ETI. Membre du réseau national de l’innovation Rétis, du réseau européen EBN (EU-BIC Network), et du réseau mondial International Association of Sciences Parks and Areas of Innovation), Atlanpole est certifiée ISO 9001. 

Chiffres-clés et temps forts

 
  • Environ 250 entreprises à l’échelle du département dont une centaine sur Nantes Métropole ;
  • 26 ports maritimes, 8 ports estuariens et 5 ports fluviaux1150 anneaux dont 150 visiteurs (Pornichet), 830 places à La Baule-Le Pouliguen, 3 ports et un pont d’escale à Nantes Métropole soit 560 emplacements environ ;
  • « Débords de Loire » pour les 120 ans du Bélem qui ont réuni pas moins de 17 clubs et associations nautiques, 150 bateaux sur l’eau et attiré 60 000 visiteurs en juin 2016 ;
  • The Bridge en juin 2017 ;
  • La Mer XXL 1ère exposition universelle de la mer à Nantes du 29 juin au 10 juillet 2019.
 
Autour de Saint-Nazaire
  • 1 port de plaisance à Pornichet (1150 anneaux à flot et 500 places au port d’échouage), dont l'ambition est d'en faire le 3e port de plaisance de la façade Atlantique, adapté aux nouveaux usages ;
  • 1 projet de port urbain nouvelle génération à Saint-Nazaire ;
  • 3,4 M€ de 2016 à 2024 pour le développement des pratiques nautiques à Saint-Nazaire ;
  • 15 associations de promotion de la pratique du nautisme et de grands événements populaires (Saint-Nazaire Côté Plages, Le Tour de France à la voile, Women's cup). 

Autour de Nantes

  • plus de 10 000 usagers nautiques ;
  • 8 bases nautiques (Ville de Nantes, universitaire, clubs privés) et un stade nautique ;
  • de l’aviron, de la voile, du canoë kayak ;
  • des sportifs de haut niveau : de nombreux coureurs sont issus de la filière nautique nantaise et engagés dans la course au large et le match racing.
Moyenne : 5 (1 vote)

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !