Favoris & partage

Signature du protocole d'accord pour la requalification de l'ancien petit séminaire de Guérande

Le 25 avril 2018, Yves Métaireau, Président de Cap Atlantique et Maire de La Baule-Escoublac, Stéphanie Phan Thanh, ancienne Maire de Guérande (démission le 4 juillet 2018) et Vice-Présidente de Cap Atlantique déléguée à l'économie, et Christophe Barillé, Président du Groupe François 1er ont signé le protocole d'accord pour la requalification de l'ancien petit séminaire de Guérande.

Cap Atlantique et la ville de Guérande poursuivent depuis plusieurs années un projet visant à la requalification du bâtiment dit « ancien petit séminaire » situé à Guérande pour en faire un pôle culturel de dimension intercommunale.

Différents projets ont été étudiés dont le plus abouti était la création dans le bâtiment actuel d’un conservatoire intercommunal de musique regroupant les trois sites actuellement situés à La Baule et Guérande, qui aurait occupé la majeure partie du bâtiment réhabilité, le reste du bâtiment étant encore sans affectation bien définie.

Ce projet très intéressant est aussi extrêmement onéreux (27 M€ pour le projet d’ensemble prévu en 2 phases) dans un moment où les ressources propres des collectivités locales se réduisent durablement et que se réduisent aussi les concours financiers dont elles pouvaient bénéficier pour de tels investissements. Il n’était pas non plus susceptible d’être conduit dans des délais complètement maîtrisables par la collectivité.

Le projet comportait un auditorium dimensionné pour les besoins du conservatoire.

De son côté, la ville de Guérande est confrontée à l’inadaptation du complexe Athanor pour accueillir qualitativement la programmation de spectacles vivants et souhaiterait pouvoir disposer d’un équipement plus approprié.

C’est dans ce contexte que le Groupe François Ier a approché Cap Atlantique et la ville de Guérande et proposé un projet orienté différemment.

Il s’agirait de lui céder la partie bâtie du bâtiment, hormis l’ancienne chapelle, et une petite partie du terrain non bâti, pour y créer de façon très majoritaire des logements (quelques locaux d’activité économique sont également envisagés) ainsi que les parkings nécessaires aux logements et aux locaux d’activité. Les logements seraient vendus à des investisseurs dans le cadre du dispositif de défiscalisation de certains travaux réalisés dans des immeubles classés monuments historiques ou inscrits à l’inventaire supplémentaire (art 156 et 156 bis du Code Général des Impôts). Ces investisseurs mettent ensuite les logements en location dans des conditions tenant compte de la réglementation fiscale.
 
Cap Atlantique conduirait parallèlement un projet comportant trois composantes :
  • L’aménagement de l’ancienne chapelle en un lieu culturel polyvalent (expositions, concerts petit format…) ;
  • La création dans le jardin clos de l’ancien petit séminaire, d’un conservatoire de musique à rayonnement intercommunal ;
  • La création d’une salle de spectacle d’une jauge d’environ 400 places, pour les besoins du conservatoire mais aussi susceptible de répondre notamment aux besoins de la ville en accueillant la programmation culturelle de spectacles vivants produits actuellement à Athanor, salle Anne de Bretagne.

Le projet global ne pourra se réaliser que :

  • sous réserve de l'agrément du projet d'ensemble par la Conservation régionale des monuments historiques et l'Architecte des Bâtiments de France,
  • sous réserve de l’approbation, par le Conseil municipal, de la modification du plan local d’urbanisme, voire de celle du plan de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine,
  • et sous réserve du respect par le porteur de projet des obligations résultant du plan local d’urbanisme en matière de logement social qui lui permettra de remplir son obligation en assurant la réalisation simultanée des logements sociaux inhérents à son projet sur un autre site, situé à Guérande. 

Ces projets feraient l’objet, une fois leur faisabilité avérée, d’un concours d’architecture et d’un accord de cofinancement et de gestion de la salle de spectacle entre la ville de Guérande et Cap Atlantique.

Le protocole a pour objet de définir les conditions dans lesquelles une exclusivité des discussions avec les collectivités est garantie à la société François Ier pendant la durée du protocole en contrepartie de la poursuite par le Groupe François Ier des études nécessaires pour faire aboutir un projet d’acquisition par le groupe d’une partie de la propriété foncière de Cap Atlantique. Les collectivités se garantiront préalablement de la possibilité de réaliser sur le site un conservatoire de musique à rayonnement intercommunal et une salle de spectacle d’environ 400 places. 

Le protocole ne constitue ni une promesse ferme d’acquisition du bien par le Groupe François Ier ni une promesse de vente ferme de la part de Cap Atlantique. 

La durée de validité du protocole s'étend du 25 avril au 1er août 2018. 

En savoir plus :

Le projet global ne pourra se réaliser que :
• sous réserve de l’approbation, par le Conseil municipal, de la modification du plan local
d’urbanisme, voire de celle du plan de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine,
• et sous réserve du respect par le porteur de projet des obligations résultant du plan local
d’urbanisme en matière de logement social qui lui permettra de remplir son obligation en
assurant la réalisation simultanée des logements sociaux inhérents à son projet sur un autre site,
situé à Guérande.
Ces projets feraient l’objet, une fois leur faisabilité avérée, d’un concours d’architecture et d’un accord
de cofinancement et de gestion de la salle de spectacle entre la ville de Guérande et Cap Atlantique.
Le projet global ne pourra se réaliser que :
• sous réserve de l’approbation, par le Conseil municipal, de la modification du plan local
d’urbanisme, voire de celle du plan de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine,
• et sous réserve du respect par le porteur de projet des obligations résultant du plan local
d’urbanisme en matière de logement social qui lui permettra de remplir son obligation en
assurant la réalisation simultanée des logements sociaux inhérents à son projet sur un autre site,
situé à Guérande.
Ces projets feraient l’objet, une fois leur faisabilité avérée, d’un concours d’architecture et d’un accord
de cofinancement et de gestion de la salle de spectacle entre la ville de Guérande et Cap Atlantique.
Aucun vote pour l'instant.

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !