Favoris & partage

Signature Contrat Territoires-Région 2020 Cap Atlantique / Région Pays de la Loire

Avec le Pacte régional pour la ruralité adopté le 23 juin 2016, la Région des Pays de la Loire s’est engagée dans un combat pour l’équité territoriale. A cet effet, elle s’est notamment dotée d’une nouvelle politique territoriale avec la création du Contrat Territoires-Région 2020 et du Contrat de développement métropolitain. Développé en concertation avec les élus, le CTR 2020 permet aux Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) d’accompagner les territoires dans leur développement et leurs mutations. Le 26 mars 2018, Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire, et Yves Métaireau, Président de la Communauté d’agglomération Cap Atlantique, ont signé le Contrat Territoires-Région 2020 de la Communauté d’agglomération Cap Atlantique, doté de 4 755 000 €, en présence de Maurice Perrion, Vice‐président de la Région des Pays de la Loire en charge des territoires, et Christophe Priou et Franck Louvrier, conseillers régionaux.

« Face au risque d’une région à 2 vitesses, la Région des Pays de la Loire se mobilise pour l’équilibre et le développement des territoires. La nouvelle contractualisation vient compléter les actions déjà engagées sur nos territoires avec le pacte régional pour la ruralité ou le plan santé. Notre politique contractuelle est avant tout guidée par la confiance que nous portons aux élus locaux qui sont les mieux à même de faire vivre et grandir leurs territoires. Nous serons donc à leurs côtés au quotidien car s'ils ont besoin d'un soutien financier important, ils demandent aussi qu'on les aide à monter les dossiers et à trouver les meilleurs financements. » souligne Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire.

Le Contrat Territoires-Régions 2020 est une nouvelle politique bâtie sur 3 principes : l’équité, la Région aide chaque territoire selon ses besoins et spécificités en apportant une attention particulière aux plus fragiles ; la proximité, la Région fait le choix de contractualiser au niveau des intercommunalités ; la liberté, la nouvelle contractualisation permet aux élus locaux de proposer des projets pendant toute la durée du contrat et d’en définir les thématiques prioritaires selon les besoins de leurs territoires. La nouvelle politique propose deux types de contrats différenciés et un accompagnement sur-mesure des territoires qui repose sur des modalités de calcul des dotations repensées. Les critères, jusqu’alors fonction du nombre d’habitants, sont plus justes et prennent en compte la densité et le potentiel financier des territoires pour mieux refléter leur réalité démographique et financière. La Région proposera ainsi un accompagnement renforcé aux territoires les plus fragiles.

Pour le Contrat Territoires-Région 2020 signé avec la Communauté d’agglomération Cap Atlantique, chef de file du contrat, la dotation de la Région s’élève à 4 755 000 €. A travers ce contrat, la Communauté d’agglomération Cap Atlantique souhaite engager des projets sur 5 axes stratégiques :

  • Axe 1 - Les grands équilibres : une armature urbaine multipolaire, des armatures écologiques, paysagères et agricoles préservées et confortées, qui s’adapteront au changement climatique.
  • Axe 2 - Une économie littorale métropolitaine, touristique et primaire en mouvement qui fait du « bien-être » et du « numérique » les piliers du renouveau de Cap Atlantique.
  • Axe 3 - Des services adaptés aux usagers et pour un territoire « authentique », « touristique » et « métropolitain ».
  • Axes 4 et 5 - Optimiser les moyens de Cap Atlantique pour son fonctionnement interne et en tant que partenaire de ses communes membres : développement d’une mutualisation de services et d’un système d’information communautaire sur le territoire.

Sur la base de sa stratégie et des enjeux définis par le territoire, la Communauté d’agglomération CAP Atlantique envisage de mobiliser l’enveloppe financière régionale sur les thématiques prioritaires suivantes :

Les très grands équipements :

  • L’espace aquatique Aquabaule,
  • La piscine d’Herbignac,
  • L’espace d’affaires à La Baule-Escoublac.

Déplacements – mobilité :

  • Des pistes cyclables communautaires et pistes cyclables communales,
  • Du stationnement vélos.

Déchets :  les déchetteries du Croisic, La Baule-Escoublac, Batz-sur-Mer, Le Pouliguen, Guérande…

Système d’information :

  • Une desserte numérique,
  • Des systèmes d’information servant à la mutualisation.

Economie et tourisme :

  • La requalification des parcs d’activités de Villejames à Guérande et du Poull’go au Pouliguen et Batz-sur-Mer,
  • L’extension des parcs d’activités,
  • La requalification du quai Jules Sandeau au Pouliguen,
  • L’aménagement du littoral.

Habitat : les aires d’accueil des gens du voyage.

Transition énergétique :

  • La rénovation thermique de bâtiments publics : l’Hôtel de Ville de Batz-sur-Mer, l’école Bois Rochefort à Guérande, le foyer Emile Thibault au Croisic, la salle Vinière à Saint-Lyphard,
  • La production d’énergies renouvelables : des panneaux photovoltaïques sur la Mairie de Guérande, le stade Jean Ménager et le centre Athanor également à Guérande, une chaudière à bois pour la piscine d’Herbignac.

Télécharger le dossier de presse

Aucun vote pour l'instant.

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !