Favoris & partage

Gestion des algues vertes : des solutions adaptées

Les actions 2012 menées sur le site de Kéraline à Herbignac, pour accueillir et valoriser les algues vertes échouées sur les plages du Territoire, avaient conduit à la mise en place d’une aire de co-compostage.

L’expérience de l’été 2012 a révélé des nuisances olfactives importantes pour les riverains rendant indispensable l’adaptation du dispositif en 2013. Aujourd’hui, le site de Kéraline n’accueille donc plus d’algues vertes. Depuis juillet 2013, une nouvelle aire d’égouttage confinée et sécurisée est opérationnelle au sein de la station d’épuration de Livery à Guérande. Elle répond aux besoins des communes littorales pour le dépôt des algues avant épandage en frais sur les terres agricoles. Privilégié, ce dispositif d’épandage sera complété, si besoin, par un transport vers des unités de compostage autorisées extérieures au territoire de Cap Atlantique.

Les arrivées d’algues étant variables, le dispositif global est prévu pour traiter environ 8 000 tonnes d’algues vertes dans des proportions identiques à l’année 2012. Cap Atlantique devrait prendre en charge pour environ 210 000 € ttc le transport et le traitement des algues vertes. La collecte des algues vertes restant à la charge des communes.

Les retours d’expériences des collectivités voisines, ainsi qu’une veille technique continue, permettent à Cap Atlantique de proposer aux communes des solutions adaptées aux différentes plages du Territoire. Cela se traduit en particulier par la mise à disposition de détecteurs H2S, de lames de déneigement, d’un godet spécial facilitant le ramassage des algues, rendu parfois compliqué par la typologie de certaines plages.

Moyenne : 4 (1 vote)

Utiliser ce widget sur votre site / blog

Copiez / collez ce code sur votre site internet pour afficher cette page sous forme de widget !